Logo Alindo2015 Bandeau Social Media Rejoignez-nous sur Google Plus
 

Temples sites & village à l'est Bali

Plus dense en activités et en centres d'intérêt:

Toute une panoplie de temples, dont Besakih et Lempuyan, le formidable temple oublié, la Cour de Justice Klung Klung, Kusamba et ses marais salants, la Grotte aux -chauve-souris, Tirtagangga mais aussi le village pré-hindouiste de Tenganan, Amed ou Tulamben pour les activités plage, plongée et snorkeling.
Sans parler de Sidemen, noyé dans ses rizières.
Plus sportifs les « Treks en Tongues » dans la campagne à la découverte de villages d'artisanat traditionnel et d'art ou encore les « Treks en Vrai » pour passer d'un volcan à l'autre, voire pour vaincre l'Agung, 3200m.

La Région Est? Prenez du temps pour Elle
car Elle a beaucoup de choses pour Vous...

Pura Besakih

Pura Besakih

Posé sur les flancs brumeux du Mont Agung à 1000 mètres d altitude, Besakih est le temple le plus vieux, le plus vénéré et le plus majestueux de Bali. De ce complexe de 23 temples qui symbolisent les grandes régions de l'île, trois temples dominent, dédiés à la trinité : Shiva, Vishnou et Brahma.
Construit entre le XIVème et le XVIIème siècle, le sanctuaire est composé de terrasse. L'escalier central possède sur sa droite des statues représentant le mal et à sa gauche des statues des esprits du bien. Les pagodes possèdent un nombre de Merus en chaume, dont le nombre varie en fonction des castes.
Par miracle, Besakih fut épargné par l’éruption du Mont Agung en 1963.


Kusamba

Kusamba

Le nom de Kusamba est en fait inséparable de l'histoire de la lutte du peuple Balinais contre les soldats Néerlandais. Du 23 au 24 mai 1849, les héros balinais ont résisté aux Néerlandais en tuant leur chef, le Lieutenant Général Michiel. Aujourd'hui, Kusamba est un petit village de pêcheurs vivant aussi du sel, récolté selon une méthode rudimentaire: des gros sacs étanches pour récupérer de l'eau salée. Et des bambous à quelques centimètres du sol pour laisser l'eau s'évaporer. Quelques heures plus tard, on récolte une fleur de sel vendue pour une poignée de roupies.


 

Pura Goa Lawah

Pura Goa Lawah
Fondé en 1007, par Empu Kuteran, Goa Lawah a la réputation de porter chance. C'est l’un des neuf temples directionnels de Bali (appelés “kayangan jagat)” protecteur de l'île contre les mauvais esprits. L’attraction principale est la colonie de chauves souris et les légendes qui s’y associent. De milliers pendues par les pattes attendent le coucher du soleil. Haut lieu de l’hindouisme balinais, Goa Lawah est, paraît t'il, directement reliée par une rivière au temple mère de Bali, Besakih, à 20 km de là. Selon une légende la grotte communiquerait aussi par des souterrains avec le Mont Agung et abriterait le Naga Basuki, le légendaire sacré serpent se nourrissant de chauve-souris.


Tianjar

Tianjar

Un Village de pêcheurs pas comme les autres, où l'on fabrique de la fleur de sel d'une manière bien particulière. A deux pas de la mer, Tianjar est une étape originale pour partager un moment avec des habitants accueillants et découvrir leur mode de vie assez particulier.


Lempuyan

Penglipuran

Un temple incroyable composé de trois temples réparti à flanc de volcan: le premier temple est à peine à cinq minutes à pied. Le second, 700 marches plus haut. Le troisième 1000 marches encore plus haut dévoilant un panorama époustouflant (essoufflant aussi !) sur l'Agung et sur toute la Côte Est.
Chaque week-end, les familles se pressent avec des offrandes, pour des cérémonies dans l'un des sanctuaires. Un "trekking en forme de pèlerinage


Le Volcan Agung

Volcan Agung

Le repaire des dieux. Agung est considéré comme le point de repère de toute la cosmogonie des balinais: il est le domaine de Shiva, le turbulent dieu de la trinité hindouiste. Agung aussi est turbulent: en 1963, une formidable éruption a mis Bali à mal, préservant miraculeusement le temple de Besakih qui lui est entièrement dédié. Aujourd'hui, le Mont Agung, point culminant de Bali, est l'objet des assauts de trekkers qui n'hésitent pas à l'escalader: une longue randonnée en fin de nuit, avec un guide, est nécessaire pour … Profiter du soleil levant...

 
 

Tenganan

Tenganan

Les Bali Aga, descendant des habitants originels de Bali sont toujours présents dans quelques villages. Tenganan en est un. On y vénère la nature et on pratique le culte des ancêtres, en y mêlant des influences hindoues. Le village est tout en longueur, orienté vers le Mont Agung, avec une place centrale bordée de part et d'autres de maisons qui se font face. Le village est tout en pente et possède un mur d'enceinte.  
Les Bali Aga vivent pratiquement en autarcie car ils possèdent des terres très fertiles autour du village. Ils vénérent les ancêtres et sont animistes avant tout. L'hindouisme a eu peu d'influence sur eux comparé au reste de l'île. La spécialité est un tissage très comlexe, que l'on nomme le grinsin: trame et chaine sont teintées à l'avance. Le reste n'est que dextérité de la tisseuse.

 

Kerta Gosa. Cours de Justice de Klung Kung

Kerta Gosa

Edifié en 1710, au milieu des jardins et des étangs se trouve Kerta Gosa, le pavillon de justice qui servait de tribunal pour les villageois de la région. Le Bale Kambang, le pavillon flottant, est un temple d'architecture balinaise, tous les deux sont ornés par des fresques au plafond illustrant les sorts des condamnés selon les fautes commises. Le complexe du tribunal s’appelle en réalité Taman Gili.  Il compte également le musée Daerah Semarajaya au fond du jardin, retraçant l’historique de la famille royale de Klungklung. Il expose une collection de sculptures et de peintures mais également des meubles luxueux comme les chaises originales du pavillon du tribunal. On y trouve également un joli temple.

 

Tirtagangga Watercastle

Tirtagangga Watercastle

Innombrables fontaines et bassins de nénuphars, enjolivés de statues typiquement balinaises et librement inspirées de la mythologie locale. On peut se baigner ou encore sauter de dalles en dalles au milieu du bassin principal sans tomber à l'eau. Ce palais aquatique au décor original a été construit en 1946 par le roi de Karangasem autour d'une source sacrée jaillissant de la montagne depuis des siècles d'où son nom qui signifie eau de Gange.
Dans les jardins, tout est élégance et raffinement, des onze plateaux de la fontaine au pont de pierre sculpté, en passant par le banian… Tirtagangga fut sinistré par l’éruption du Mont Agung de 1963. Mais bien restauré, il a retrouvé sa fraîcheur, avec ses grands bassins et ses espaces verts luxuriants. Pour le bonheur de tous.